Autrement bon : une fermeture inacceptable

J Arp

Par arrêté du 22 décembre 2014 , signé par le Maire de Clamart J.D. Berger, le bar solidaire l’Autrement bon, a été interdit de distribuer de la nourriture et des boissons au public, ce qui en conséquence revient à l’arrêt de son activité.

Les Clamartoises et Clamartois qui fréquentent le théâtre Jean Arp connaissent bien l’Autrement bon ou ils pouvaient déjeuner ou boire un verre avant les spectacles. Principale  particularité de l’Autrement bon : c’est un bar associatif et solidaire qui emploie des travailleurs handicapés et favorise leur insertion et leur formation professionnelle. C’est pour toutes ces raisons que j’ai toujours soutenu ce projet associatif lorsque j’étais responsable de la vie associative et de la culture. Aujourd’hui, les trois salariés de l’Autrement bon sont sans perspective et au chômage technique

 

Quelques jours avant l’arrêté de fermeture du maire, Annick Marquet, la présidente de l’association Polysongs, qui gère l’Autrement bon, avait été sommé par les policiers municipaux envoyés par Berger de se rendre sur place et de signer un procès-verbal qui devait être la source de l’arrêté municipal.

C’est la première fois qu’un responsable d’association clamartoise était traité ainsi : intimidation, pressions et surtout contre-vérités. Car sur les 18 infractions prétendument constatées, les responsables de l’association ont montré lors d’une réunion publique du 23 janvier qu’aucunes n’étaient fondées et ne pouvaient justifier la fermeture de l’établissement.

En fait, la chronologie des événements montre que le maire a cherché un prétexte, qui ressemble vraiment à un coup monté, pour ne pas renouveler la convention avec la mairie et fermer l’Autrement Bon.

Dès le 5 janvier, j’ai reçu les responsables de l’association avec Isabelle Rakoff avec qui je siège  au conseil municipal et au conseil communautaire. Nous leur avons apporté le soutien des élus du groupe Ensemble pour Clamart notamment en interpellant sur le

sujet la présidente de l’agglomération Sud de Seine et Jean-Didier Berger au conseil communautaire de la communauté d’agglomération du 9 janvier et en multipliant les interventions auprèsdes élus.

Seule aujourd’hui la mobilisation citoyenne pourra faire reculer le maire : je’appelle ainsi à rejoindre le comité de soutien à l’Autrement bon et à signer massivement leur pétition . Vous pouvez signaler votre soutien à l’adresse suivante : lebar@lautrementbon.fr et envoyer des mails de protestation auprès des élus aux mails suivants : Au Maire de Clamart

jean-didier.berger@clamart.fr, à l’adjoint aux associations yves.coscas@clamart.fr , à l’adjoint à la culture: francois.legot@clamart.fr, à l’élue au handicap: carole.dubois@clamart.fr .

Vous aimez cet article? Partagez-le!

Les commentaires sont fermés.